Ici chaque instant est un jardin… de saveurs et de lumière.


On prend le temps de s’y promener.

Situé dans le Parc naturel régional Loire-​Anjou-​Touraine, la diver­sité de ses paysages col­orés et lumineux appré­ciés des pein­tres,
font du Bouchardais une région vivante et attachante prop­ice à la décou­verte de la nature.

VIENNE RIVE GAUCHE

La Vienne, riv­ière sur­prenante, tra­verse le can­ton d’est en ouest. Grossie de ses afflu­ents la Manse et la Veude. Elle creuse une large val­lée où quinze vil­lages sont dis­séminés harmonieusement.

Le long de ses rives bor­dées de frênes et de saules, on trouve en rive gauche, vignes, prairies, étangs, anciens ports prospères main­tenant devenus des haltes priv­ilégiées pour les promeneurs. En sur­plomb, une vaste ter­rasse cal­caire recou­verte de cul­tures céréal­ières, de petits bois et bosquets.

En suiv­ant le cours tran­quille de la riv­ière on peut apercevoir de nom­breux oiseaux comme une colonie de Bihore­aux gris. Dans une petite val­lée ser­pente la Bourouse où des lâch­ers de tru­ites, en sai­son, font le bon­heur des pêcheurs.

Sur le plateau de Rilly-​sur-​Vienne et ses pelouses cal­caires, c’est le domaine de prédilec­tion des orchidées sauvages

Enjam­bant les deux rives, L’Ile Bouchard en son île bor­dée de majestueux saules pleureurs, offre ver­dure et calme sur une aire de détente. En rive droite une baig­nade sur­veil­lée en sai­son esti­vale, un sen­tier de ran­don­née le long de la riv­ière et des vignes, court vers Crouzilles et Trogues.

Le vig­no­ble sur les coteaux et les plaines de la rive droite prof­ite d’un ensoleille­ment favor­able à la mat­u­ra­tion des raisins. Les vil­lages de Cra­vant les Coteaux et Pan­zoult sont entourés de caves troglody­tiques leur ser­vant de chais.

La belle forêt de Chi­non (10 000 ha) com­posée d’essences de résineux et de feuil­lus, nour­rit une faune et une flore très riches. De nom­breux chemins per­me­t­tent de par­tir à sa découverte.

En lim­ite de celle-​ci, les « lan­des du Ruchard » site pro­tégé au titre du pro­gramme Natura 2000, où se côtoient nom­bre d’espèces végé­tales telles que les ajoncs, la bruyère, le genêt, la brande (exploitée aujourd’hui pour faire des haies naturelles et appré­ciée par une faune riche) mais aussi quelques espèces botaniques rares : plantes car­ni­vores, Drosera et orchidées sauvages.

landes du ruchard

Ferme solaire Avon les roches

Pre­mière ferme solaire en Indre et Loire, à l’orée des lan­des du Ruchard, sur la com­mune d’Avon les Roches, a été implanté un site de 30 hectares de pan­neaux pho­to­voltaïques (une énergie non polluante).