Viti­cul­ture en Bouchardais

Quand mon verre est vide, je le plains, quand il est plein, je le vide. (Rabelais)

Le vig­no­ble du Bouchardais pro­duit en grande par­tie l’appellation Chi­non AOC.

Appel­la­tion d’Origine Con­trôlée Chinon

La plus impor­tante appel­la­tion de vin rouge de Loire (15 mil­lions de bouteilles par an) brille autant par la qual­ité de sa pro­duc­tion que par sa renom­mée bien établie.

Le sol : ter­rasses allu­viales, flancs de coteaux et buttes cal­caires sur­plom­bant la Loire et la Vienne, plateaux sur argiles à silex… plusieurs types de sols en découlent, plusieurs Chi­non aussi.

La vigne : le caber­net franc, la vedette de Chi­non, est unique et poly­mor­phe comme seules les grandes stars savent l’être pour jouer tous les rôles : fin et puis­sant, vif et struc­turé.
Plus con­fi­den­tiel, le Chi­non blanc est élaboré à par­tir du cépage Chenin (pineau de la Loire).

L’homme : impos­si­ble d’évoquer Chi­non sans Rabelais…le grand human­iste Chi­non­ais de souche, qui a laissé son empreinte depuis le XVème : un esprit de con­vivi­al­ité, de partage et de joie de vivre.

On appré­cie d’autant mieux un vin que l’on con­nait le vigneron qui l’a pro­duit.
Cha­cun d’entre eux prend le temps de faire décou­vrir “son vin” qui ne ressem­ble à aucun autre
et dans lequel il a mis, non seule­ment son savoir-​faire, mais aussi toute sa personnalité.